ENVIRONNEMENT

La biodiversité est une richesse que nous nous devons de protéger.

 

Plusieurs espèces d’arachnides sont représentées sur le territoire. L’une des plus impressionnantes appartient à la famille des Theraphosidae.  Dans notre région la mygale est appelée Matoutou falaise. L’espèce néanmoins se divise en deux types.

Avicularia versicola
#1 : Avicularia versicola.

Acanthoscurria antillensis est une mygale terrestre évoluant dans les régions sèches de l’île. Elle creuse un terrier relativement profond à l’aide de ses membres antérieurs dont elle tapisse l’entrée de toile.

Elle atteint une envergure de 15 cm. Contrairement à Avicularia versicola, juvéniles et adultes ont un pelage brun qui passe du clair au foncé après la mue. Son poil est toutefois plus dense avec des soies plus courtes dont certaines sont urticantes. Cette espèce est très agressive, elle n’hésite donc pas à attaquer.

Sa nourriture est composée de petits animaux variés, allant des vertébrés aux invertébrés. Elle s’en saisit quand ces derniers passent à proximité de son terrier. Pour en voir une il faudra faire preuve de patience et de témérité. C’est peut être sa nature plus sauvage et donc moins accessible qui pourrait expliquer qu’elle ne bénéficie pas de mesure de protection. Toutefois, est-elle moins en danger pour autant ?

 

Sources :

  • http://www.sosdom.lautre.net/Pages_Glossaire/G_Arachnides.htm.
  • Gestion de la biodiversité dans un cadre de développement durable et législation concernant les mygales en Martinique : versicolor et Acanthoscurria antillensis de Mr LOUIS-JEAN Laurent M1 SDUEE / EBE à l’Université Pierre et Marie Curie.