PATRIMOINE

Des récits partagés pour un voyage dans la culture.

 

Les différents personnages du carnaval

Le carnaval, même s’il est décrié par certains, du fait des excès que l’on y retrouve,  demeure néanmoins un merveilleux  creuset où s’exprime la créativité ainsi qu’une partie de notre Histoire. Ces deux éléments une fois  réunis créent des personnages typiques.

Le mardi gras, le rouge et le noir investissent littéralement les rues. Les « papas diables » et leurs diablotins en profitent donc pour se mêler à la foule afin de l’effrayer. Heureusement, ils sont reconnaissables par leur extraordinaire costume rouge fait de miroirs, de cornes, de grelots et masques effrayants. Tout ce qu’il faut pour titiller la peur en nous.

Diable rouge

1 # Le diable rouge

Réaliser cette tenue nécessite un savoir faire et de la patience. Elle est composée de deux éléments distincts néanmoins complémentaires : la tête et le corps ; l’ensemble contribuant à en faire un BEAU costume.

La tête ou encore coiffe, à elle seule,  nécessite des heures de travail. Elle demande en effet une attention particulière. Il s’agit d’assembler dans un parfait équilibre et sur une surface relativement petite,  des éléments qui mis bout à bout finissent par peser. Il était d’usage d’utiliser pour sa fabrication des cornes, des peaux de bêtes et du crin de cheval.  Chaque créateur laisse sa créativité s’exprimer afin de rendre l’œuvre magnifiquement  impressionnante  et monstrueuse.

La modernité n’a pas altéré le personnage sauf peut être dans l’emploi de matériaux modernes. Parader avec une charge plus légère sur la tête en plein soleil doit être plus aisé.

Le corps quant à lui se compose d’une combinaison rouge ornée aussi de miroirs, grelots et autres attributs qui associés à des accessoires participent à l’étoffement  du personnage.

Grâce au travail de certaines associations culturelles, on peut voir déambuler dans nos rues ces personnages clés de notre carnaval. Derrière ces travestis se cache un savoir faire que nous ne devrions jamais laisser tomber aux oubliettes.